Comment fonctionne une assurance-vie ?

Comment fonctionne une assurance-vie ?

L’assurance-vie est l’assurance la plus utilisée par les Français. Dans cet article, nous verrons ce qu’est une assurance-vie. Comment celle-ci fonctionne ? Quels sont ses avantages ? Quels types de contrat existent ? Et surtout, comment faire pour trouver la bonne assurance-vie ?

Qu’est-ce que l’assurance-vie ?

L’assurance-vie est un placement financier qui vous permet d’épargner de l’argent sur le long terme, afin de transmettre cet argent à un ou plusieurs bénéficiaires. Lorsque le souscripteur est en vie, il a le droit d’utiliser librement les fonds qu’il a placés sur cette assurance. Lors du décès de l’assuré, qui est généralement la même personne que le souscripteur, l’argent sera remis au·x bénéficiaire·s choisi·s au préalable par le souscripteur.

A lire également : Immobilier : quel avenir pour les aides fiscales ?

L’argent peut être disponible en euros et fructifier chaque année, mais les versements peuvent aussi être placés en SICAV, qui sont les Sociétés d’Investissement à Capital Variable, ou en FCP, c’est-à-dire en Fond Commun de Placement. Il s’agit de deux organismes faisant partie de la famille des OPCVM, les Organisations de Placement Collectif en Valeurs Mobilières. Dans ce type de placement, les fonds investis fructifient ou non en fonction de la valeur immobilière. Il y a également la structure SCPI (Société Civile de Placement Immobilier) où l’argent peut être placé. Dans ce cas, le montant est placé sur une propriété en particulier.

L’argent peut également être placé en actions.

A lire également : La taxe foncière à Rennes

Un fonctionnement très avantageux

L’assurance-vie a de multiples avantages.

Aide au financement

Elle est souvent utilisée comme placement financier. En effet, elle peut permettre au souscripteur de gagner de l’argent facilement, les taux d’intérêt de ce placement étant plus importants que ceux du livret A. Utiliser l’argent que vous avez placé sur votre assurance-vie est donc une solution plus rentable que le crédit, car il n’y a pas d’intérêts à payer.

Cela peut, de ce fait, être très utile pour constituer une épargne de précaution ou valoriser une épargne déjà existante, si jamais vous rencontrez des difficultés financières passagères. Vous pouvez également choisir de souscrire à une assurance-vie pour mettre un peu d’argent de côté et préparer votre retraite, au lieu de souscrire à un livret A. Cela peut également servir de garantie si vous avez souscrit à un prêt. En effet, si vous avez des difficultés de remboursement, le rachat des fonds de l’assurance-vie est possible, et ce sans conditions.

Choisir à qui donner son argent

La souscription à ce type d’assurance peut aussi permettre de protéger ses proches en mettant de côté un capital qui leur sera transmis à votre décès. Normalement, au décès d’une personne, son argent est automatiquement reversé à ses héritiers. Cependant, grâce à l’assurance-vie, vous pouvez choisir une personne de votre famille ou non. Vous pouvez même choisir une association comme bénéficiaire du capital. De plus, il n’y a pas d’âge minimum requis pour faire ce type de démarches. L’âge limite, quant à lui, est de 70 ans.

Les quatre différents types de contrats

Il existe quatre différents types de contrats.

Le contrat monosupport

Il s’agit d’un contrat en euros. Il est peu risqué car le capital est garanti par l’assureur. Ses taux d’intérêts varient de 3 à 6 %, ce qui peut être parfois insuffisant, surtout par rapport à d’autres contrats.

Le contrat en unités de compte

C’est un contrat qui est un peu plus risqué que le précédent. Il peut être en SICAV, en FCP ou en SCPI, mais les fonds ne sont pas disponibles en euros. Le rendement est lié au marché immobilier.

Le contrat multisupports

C’est un contrat disponible en euros, en SICAV, en FCP et en SCPI. Il y a donc un large choix de supports possibles, ce qui peut permettre au souscripteur de s’adapter à ses besoins sur le moment.

Le contrat NSK

Ce contrat permet de placer son argent sur des actions. Cependant, il faut que les actions soient à 30 % placées sur des actions françaises, et qu’il y ait au moins 10 % de parts de FCP et qu’au moins 5 % ne soient pas cotés en bourse.

Comment choisir son assurance-vie ?

Pour choisir son assurance-vie, il est important de prendre son temps pour réfléchir. En effet, puisque votre argent reste sur le compte pendant longtemps, il ne faudrait pas que l’assureur ou l’établissement bancaire rencontrent des difficultés.

Cherchez les établissements ayant de bons avis sur internet, puis faites jouer la concurrence entre tous ceux qui vous intéressent afin de voir lequel a les taux les plus intéressants et vous permettra de gagner un maximum d’argent sans prendre trop de risques. Pour cela, vous pouvez utiliser les comparateurs d’assurance-vie. Il en existe une multitude sur internet. Cependant, les comparateurs en ligne ne sont pas suffisants, car ils n’ont souvent pas toutes les informations sur chaque offre. Il faut donc que vous preniez le temps de regarder chaque établissement et chaque offre afin de ne pas avoir de mauvaises surprises.