Quel pourcentage prend un notaire pour la vente d’une maison ? Quel pourcentage prend un notaire pour la vente d’une maison ?
Les frais de notaire sont une dépense qui vient s’ajouter au prix de la vente dans le cadre d’une transaction immobilière. Pris en charge... Quel pourcentage prend un notaire pour la vente d’une maison ?

Les frais de notaire sont une dépense qui vient s’ajouter au prix de la vente dans le cadre d’une transaction immobilière. Pris en charge par l’acheteur, ils ne sont pas calculés de la même manière dans le neuf et dans l’ancien. D’ailleurs, ils sont moins élevés lorsqu’il s’agit dans l’immobilier neuf. Quel est leur pourcentage lors d’une vente de maison ?

Les frais de notaire : savoir de quoi il s’agit

Les frais de notaire représentent la rémunération du notaire, mais aussi l’ensemble des montants que l’acheteur verse à l’Etat, plus particulièrement les droits d’enregistrement. Par conséquent, l’expression « frais de notaire » n’est pas totalement exacte. Afin d’avoir un plus grand aperçu de ce montant, vous devez le calculer selon le prix de vente du logement. Néanmoins, il peut varier selon la transaction, même s’il fait l’objet d’une législation. En ce qui concerne les notaires, ils se rémunèrent avec les émoluments intégrés dans l’enveloppe globale des frais de notariat.

A lire également : Pourquoi investir sous la loi Pinel

La composition des frais de notaire

Les frais de notaire sont des frais d’acquisition comprenant de nombreuses taxes. Celles-ci sont collectées par le notaire pour le compte de l’État et ce sont les droits de mutation à titre onéreux. En gros, ces frais comportent la rémunération du notaire ainsi que différentes taxes.

L’acheteur va ainsi s’acquitter des frais de notaire au moment de signer l’acte authentique de vente. Toutefois, il ne faut pas faire la confusion entre ces dépenses et les frais liés au service de l’agent immobilier. Dans le cas où vous voulez vous rétracter, notez que vous avez un délai de rétraction de 10 jours.

A lire en complément : Comment se défendre contre une agence immobilière ?

En gros, les frais de notaire comprennent :

pourcentage prend un notaire

  • Les émoluments de notariat, soit les honoraires du notaire,
  • Les taxes sur la vente : la TVA, la sécurité immobilière et les droits d’enregistrement,
  • Les débours : les frais annexes donnés en avance par le notaire pour l’acheteur.

Le calcul des frais de notaire

Dans l’immobilier ancien, les frais de notaire sont perçus par le notaire lui-même au moment de la vente d’un bien immobilier. C’est suite à cela qu’il pourra procéder à la cession du logement. Toutefois, pour un logement ancien, le montant que va percevoir le notaire est estimé entre 7 et 8% du prix de vente. Par exemple, dans le cas de la vente d’un logement à 200 000 euros, les frais de notariat seront compris entre 14 000 et 16 000 euros, en moyenne.

Lorsqu’il s’agit d’un logement neuf, ces frais sont considérablement réduits. Il faudra alors compter 2 à 3% du montant de la vente. Ce qui équivaut à 4000 voire 6000 euros pour une habitation de 200 000 euros.

Cet écart s’explique par le fait que les frais de notaire incluent les droits de mutation, que ce soit dans le neuf ou dans l’ancien. Or, pour un bien immobilier neuf, ces droits sont moins chers car ils comprennent uniquement la taxe sur la publicité foncière. Pour un logement ancien, le nombre de taxes est beaucoup plus important. C’est la raison pour laquelle les frais de notaire sont plus élevés dans ce cas de figure.

Les honoraires du notaire : le barème

La rémunération du notaire est estimée sur la base d’un barème qui prend en compte le prix de vente du bien.

Ainsi, jusqu’à 6500 euros, la valeur des émoluments est estimée à 3,945%. Elle est de 1,627%+150,67 euros de 6501 à 17 000 euros. De 17 001 à 60 000 euros, le montant des émoluments est de 1,085% + 242,81 euros. Enfin, au-dessus de 60 000 euros, il est estimé à 0,814% + 405,41 euros.

Ainsi, pour une vente immobilière de 200 000 euros, le montant des émoluments s’élèvera à 1 628 euros + 405,41 euros. La rémunération du notaire sera alors de 2033,41 euros. Étant donné que l’intervention du notaire soit obligatoire dans les différentes transactions immobilières, c’est indispensable de savoir donc calculer ses frais.