Comment négocier un loyer ? Comment négocier un loyer ?
Lorsque vous recherchez une maison à louer, vous risquez d’avoir l’impression que le loyer est gravé dans du marbre. Il en va de même... Comment négocier un loyer ?

Lorsque vous recherchez une maison à louer, vous risquez d’avoir l’impression que le loyer est gravé dans du marbre. Il en va de même lorsque vous renouvelez votre bail. Si vous entamez une négociation, en étant bien préparé et confiant, vous pourriez obtenir un bon prix. Voici 5 étapes pour vous aider à augmenter vos chances.

Faites des recherches

Tout d’abord, faites des recherches sur le marché locatif de votre région d’intérêt pour déterminer si votre demande est raisonnable ou non. 

A lire aussi : Chasseur immobilier : pourquoi le contacter ?

Commencez par consulter les annonces similaires pour connaître le prix moyen de location dans le quartier désiré. Vous pouvez également parler à des agents immobiliers locaux pour mieux comprendre le marché. 

Il est également judicieux de parler à ceux qui vivent dans l’immeuble ou dans le quartier qui vous intéresse. Ces derniers peuvent vous renseigner sur le prix du loyer. 

A découvrir également : 5 conseils pour bien choisir son logement étudiant

Choisissez le bon moment pour négocier

Contactez le propriétaire en question vers la fin du mois pour négocier. Il est probable que la propriété soit inoccupée depuis un certain temps, et qu’il ait de la difficulté à trouver de nouveaux locataires. Il peut être plus ouvert à l’idée d’accepter un loyer moins élevé plutôt que de laisser l’endroit vide pendant un autre mois. 

Si vous voulez négocier le prix avant le renouvellement de votre bail, informez le propriétaire à l’avance (environ un mois). Ainsi, il saura que vous aurez assez de temps pour trouver une autre maison. 

Trouvez de bons arguments

De nos jours, les bons locataires sont rares, alors si votre propriétaire a des offres intéressantes, rappelez-lui les avantages de vous avoir. En effet, chaque fois qu’il fait entrer et sortir des locataires, cela lui coûte du temps et de l’argent (pour la publicité, le nettoyage et les entretiens avec les candidats). S’il veut minimiser ses dépenses et ses tracas et que vous êtes un bon locataire, il a intérêt à baisser le loyer pour vous garder. 

Si vous prévoyez de rester dans le logement pendant quelques années

Informez-le. C’est un énorme avantage pour lui, car le revenu locatif est assuré pour quelques années. Il peut être plus ouvert à l’idée de faire baisser le loyer en échange de votre fiabilité sur le long terme. 

Si vous êtes en pourparlers pour un nouveau logement 

Soyez prêt à prouver que vous êtes fiable. Les propriétaires veulent des locataires sûrs et prévisibles. Montrez-leurs les références de vos précédents propriétaires, que vous avez l’habitude de payer à temps, que vous avez un revenu régulier, et rassurez-les que vous êtes responsable et respectueux des autres. 

Il existe des astuces intéressantes, comme la présentation du CV, qui peuvent vous aider à vous démarquer lors de votre demande de location. Utilisez tout ce qu’il faut pour prouver à votre propriétaire potentiel que vous êtes un locataire modèle. 

Ayez l’esprit ouvert

Lorsque vous négociez, n’oubliez pas que votre interlocuteur a aussi des besoins. Soyez ouvert d’esprit et prêt à faire des compromis, mais n’ayez pas peur de vous affirmer. Vous pouvez lui proposer de prendre en charge certaines tâches d’entretien, de signer un bail de 2 ans, ou de payer votre loyer plusieurs mois à l’avance, pour réduire le prix.   

Si vous vous rendez compte qu’il ne cédera pas

Trouvez d’autres arguments. Vous pouvez, par exemple, lui demander de faire repeindre les lieux. Vous ne saurez jamais quels avantages vous pourrez en tirer si vous avez trop peur de demander. 

Analysez la situation

Si la négociation ne se déroule pas favorablement, évaluez vos options et celles de votre propriétaire. Allez-vous déménager ou continuer à payer le même prix ? Votre propriétaire peut-il facilement vous remplacer ? La recherche d’un nouveau locataire sera-t-il plus rentable pour lui ? Si vous réglez ces questions avant la négociation, vous comprendrez les raisons qui le pousse à accepter ou non votre proposition. 

Vous devez avoir un plan B 

Dans toute négociation, la partie qui a le plus d’options est généralement celle qui a le plus de pouvoir. Faites savoir à votre propriétaire que vous avez plusieurs autres possibilités, s’il n’accepte pas vos demandes. Parfois, le fait que vous puissiez facilement partir motive un propriétaire à vous retenir et à faire des compromis. 

Parlez des autres biens à louer que vous avez trouvés, de leurs loyers, des quartiers etc… Cependant, si le propriétaire a d’autres options (c’est-à-dire d’autres locataires en vue), il est probable qu’il ne cédera pas.

Quelques conseils pour réussir une négociation

  • Soyez préparé pour la négociation ;
  • affirmez-vous mais restez calme ;
  • n’ayez pas peur de demander ce que vous voulez ;
  • proposez un prix inférieur à celui demandé ;
  • n’acceptez jamais leur première offre ;
  • visez haut et espérez le meilleur résultat. Une attitude positive est indispensable.

Au bout du compte, la clé pour négocier de manière convaincante se résume à votre préparation, votre timing, votre ouverture d’esprit, votre confiance et votre capacité à montrer que vous êtes le bon locataire. 

Si vous effectuez les 5 étapes ci-dessus, vous aurez de bonnes chances de conclure une meilleure affaire avec votre propriétaire. 

Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

You have Successfully Subscribed!