Rentabilité locative : dans quelles grandes villes européennes investir ?

Rentabilité locative : dans quelles grandes villes européennes investir ?

Investir dans l’immobilier est un projet qui demande de la réflexion et de la stratégie. Il faut choisir le bon pays, la bonne ville, etc. Il faut également prendre en compte les coûts d’investissement, comme les frais de notaire, les charges, ainsi que le rendement brut, qui correspond au rapport entre le loyer annuel et le prix d’achat du bien. Parmi tous ces critères, la rentabilité locative est sans doute l’un des plus importants. Elle correspond au rapport entre le loyer annuel et le prix d’achat du bien. Plus elle est élevée, plus l’investissement est rentable. Il est conseillé de se faire accompagner par un professionnel pour évaluer ces éléments. Mais quelles sont les villes où investir en Europe ? Voici une sélection de grandes villes qui présentent des opportunités d’investissement locatif.

Lisbonne, la capitale portugaise au fort potentiel

Lisbonne est une ville touristique et son climat agréable, sa richesse culturelle, sa gastronomie et son dynamisme économique en font une destination prisée. 

A découvrir également : Faire une DPE en 2020 : combien ça coûte ?

  • Son marché immobilier offre un bon atout avec un prix au mètre carré moyen de 3 500 euros. La demande locative est encore possible notamment pour les locations saisonnières. 
  • La rentabilité locative moyenne dans la ville est de 6,5 %. Cela la place parmi les meilleures en Europe bien loin au-devant de Londres. 
  • Pour réaliser un investissement immobilier rentable, il faut choisir un quartier bien situé, où la demande est supérieure à l’offre, et où le prix au mètre carré est raisonnable.

Ses coûts d’investissement sont également attrayants, car le Portugal offre des avantages fiscaux aux investisseurs étrangers, comme le statut de résident non habituel ou le régime des bénéfices non conventionnels. Acheter un appartement dans cette ville est un choix judicieux grâce à son emplacement, situé sur le lieu de rencontre de l’embouchure du Tage avec l’océan, sa rentabilité investissement locatif en villes européennes est très attractive. C’est une ville idéale pour constituer un patrimoine à proximité de la mer. Vous pouvez trouver une maison sur le long de la zone de la page pour votre investissement.

Berlin, la capitale allemande à la croissance soutenue

Berlin est une ville intéressante qui connaît un fort développement économique, social et culturel. Elle est considérée comme l’une des capitales européennes de l’innovation et de la créativité. Elle et sa région environnante attirent de nombreux jeunes, entrepreneurs, artistes et chercheurs. Le marché immobilier y est encore accessible, avec un prix moyen au mètre carré de 4 000 euros. La demande locative y est élevée, surtout pour les logements de petite surface. La rentabilité locative moyenne y est de 5,5 %, ce qui est supérieur à la moyenne allemande. De plus, l’Allemagne offre une stabilité politique et juridique aux investisseurs, ainsi qu’une fiscalité avantageuse pour les revenus locatifs. 

A lire aussi : Les clés de la réussite en colocation : les règles essentielles à connaître

Madrid, la capitale espagnole à la reprise dynamique

Si vous souhaitez investir à l’étranger, Madrid est devenue un pôle attractif pour les entreprises, les étudiants et les touristes. Elle offre une qualité de vie élevée, avec un climat ensoleillé, une gastronomie variée et une vie culturelle intense pour un professionnel. Le nombre d’investisseurs pour les immobiliers de location saisonnière en Europe est particulièrement élevé dans cette partie. Le marché immobilier y est encore raisonnable, avec un prix moyen au mètre carré de 3 000 euros. 

Le taux de vacance en investissement locatif est assez faible or, la location est chère tant pour les locations de longue durée que pour les locations saisonnières. Sa rentabilité locative moyenne y est de 5 %. De plus, l’Espagne est l’un des pays européens qui offre une fiscalité attractive aux investisseurs étrangers, avec une convention fiscale qui évite la double imposition. 

Bruxelles, la capitale belge à l’attractivité internationale

Bruxelles est une première ville qui jouit d’un rayonnement international, en tant que siège de nombreuses institutions européennes et organisations internationales. Elle est également un centre culturel, historique et gastronomique. Elle attire de nombreux professionnels, étudiants et visiteurs. Le marché immobilier y est encore abordable, avec un prix moyen au mètre carré de 2 500 euros. La demande locative, notamment pour un studio ou le logement pour étude ou pour une résidence secondaire est très prisé. Le taux de vacance n’est pas élevé, chaque année le rendement locatif moyen ne cesse d’augmenter. De plus, la Belgique offre une fiscalité favorable aux investisseurs étrangers, avec une exonération des plus-values immobilières au bout de cinq ans. 

Paris, la capitale française à l’art de vivre incomparable

Paris est une ville exemple qui fait rêver le monde entier. Elle est réputée pour son patrimoine historique, sa culture et son architecture. C’est une ville qui fait partie de l’histoire et de l’art de vivre français. Elle attire des millions de touristes, d’étudiants et de professionnels chaque année. Le marché immobilier y est très cher, avec un prix moyen au mètre carré de 10 000 euros. Paris est une métropole qui reste hors classement dans le domaine de l’immobilier.

La demande locative y est cependant très forte, surtout pour les logements de prestige. La France est un pays qui bénéficie d’un fort attrait touristique, ce qui a un effet positif sur le marché de la location de courte durée. La rentabilité locative moyenne y est de 3,5 %, ce qui est inférieur à la moyenne française. Cependant, elle présente de nombreux atouts pour investir dans l’immobilier. C’est une ville qui offre une fiscalité avantageuse aux investisseurs étrangers, avec un crédit d’impôt sur les revenus locatifs. Paris est donc une ville où investir dans l’immobilier peut être un vrai placement financier. Il faut toutefois être attentif au choix de la zone, du type de logement et du mode de location. Il faut également tenir compte du risque européen, qui peut affecter le taux de change et le coût du crédit.