Quel est le rôle de l’assurance emprunteur ?

Quel est le rôle de l’assurance emprunteur ?

 

Le financement de votre investissement immobilier à l’aide d’un emprunt vous prédispose à la souscription d’une assurance emprunteur. C’est une garantie exigée par les organismes prêteurs lors de la demande d’un prêt. Bien que l’assurance emprunteur ne soit pas une obligation, elle est exigée dans la majorité des cas. Quel est le rôle d’une assurance emprunteur ?

A lire aussi : Quelle est l'assurance habitation la moins chère ?

Assurance emprunteur : à quoi sert-elle ?

L’assurance emprunteur permet la prise en charge des échéances de remboursement d’un prêt immobilier en cas de survenance de certains évènements. Elle offre une double protection et vous protège ainsi que votre organisme prêteur.

Elle vous permet de vous prémunir contre les éventuels risques de non-remboursement des échéances du prêt.  Ainsi donc, en cas de décès, maladie ou de perte d’emploi, l’assurance emprunteur prend en charge la totalité ou une partie des échéances de remboursement de votre prêt. Ce qui vous permet d’éviter la saisie de vos biens ou toute procédure judiciaire qui peut être intentée contre vous. 

Lire également : Résiliation de plein droit Visale : comment le propriétaire fait valoir ses droits ?

D’un autre côté, l’assurance emprunteur permet à la banque ou l’organisme prêteur d’avoir une garantie de récupération du capital prêté même lorsque vous n’êtes plus en mesure de rembourser la totalité de votre prêt. Il est donc important de l’avoir.

Quelles sont les garanties d’une assurance emprunteur ?

Le contrat d’assurance emprunteur vous prémunit contre les risques de :

       Décès

       Perte d’emploi ;

       Perte totale et irréversible d’autonomie (PTIA) ;

       Incapacité temporaire de travail (ITT) ;

Elle couvre également une invalidité permanente totale ou partielle (IPT ou IPP).

L’assurance emprunteur est-elle obligatoire ?

Du point de vue légal, à l’inverse de l’assurance habitation ou l’assurance auto, l’assurance emprunteur n’est pas obligatoire. Cependant, dans la pratique, il est quasiment impossible de souscrire à un prêt sans souscrire à une assurance emprunteur. En effet, elle est exigée par les organismes prêteurs compte tenu de son importance. La souscription à une assurance emprunteur n’est donc pas une obligation, mais plutôt une condition d’acceptation de votre prêt. 

Néanmoins, vous pouvez vous passer de l’assurance emprunteur à condition de mettre vos biens en garantie. Cette possibilité est envisageable uniquement dans le cas où vous disposez d’un patrimoine assez important. 

Comment trouver une assurance emprunteur ?

Généralement pour souscrire à une assurance emprunteur l’organisme prêteur vous propose l’adhésion à un contrat d’assurance collective. Ce contrat est négocié au préalable par l’organisme prêteur auprès d’un assureur. Dans certains établissements, l’adhésion à ce contrat est une condition implicite de l’acceptation de votre prêt. 

Toutefois, vous pouvez souscrire à un contrat d’assurance emprunteur auprès de l’organisme de votre choix. On parle dans ce cas de délégation d’assurance. C’est-à-dire que vous confiez la gestion de votre contrat d’assurance à un organisme autre que votre organisme prêteur. Cependant, il est obligatoire que le niveau de garantie proposé par votre assureur soit équivalent à celui de l’établissement prêteur. Dans ce cas, il est recommandé d’entamer votre procédure de souscription à l’assurance emprunteur très tôt. Ce qui vous laisse le temps de comparer plusieurs offres afin de dénicher l’assureur qui vous convient le mieux. 

 

Comment est calculé le coût de l’assurance emprunteur ?

Le coût de l’assurance emprunteur est déterminé en fonction du capital emprunté, de la durée d’emprunt et des garanties souscrites. La prime d’assurance est généralement calculée sur le capital restant dû (CRD). Elle diminue donc chaque année avec l’amortissement du prêt.

Le coût annuel de l’assurance représente un pourcentage du montant total emprunté. Ce pourcentage varie selon les établissements et les profils des bénéficiaires. Toutefois, il existe une limite légale à cette variation qui ne peut excéder plus de deux fois le coût moyen constaté dans votre catégorie socio-professionnelle ainsi que celle des titulaires ayant souscrit à une assurance standardisée.

Il est recommandé de bien étudier la proposition d’assurance emprunteur proposée par l’établissement prêteur comparativement aux offres disponibles sur le marché. Effectivement, même si vous êtes libre de souscrire à un contrat délégué auprès d’un organisme autre que celui auquel vous faites appel pour votre crédit immobilier, cela nécessite quelques démarches supplémentaires, dont le temps imparti sera limitatif.

Les astuces pour économiser sur son assurance emprunteur

Pensez à bien étudier les différentes offres disponibles sur le marché et ne pas hésiter à négocier avec votre établissement prêteur.

• Comparez les offres proposées par différents assureurs. Vous pouvez aussi utiliser un comparateur en ligne pour gagner du temps et avoir une vue d’ensemble des tarifs pratiqués.

• Sachez que certaines garanties sont facultatives. Si vous estimez que vous n’en avez pas besoin ou qu’elles ne correspondent pas à vos besoins, vous pouvez demander leur suppression afin de diminuer le coût total de l’assurance.

• Si vous êtes jeune ou en bonne santé physique et mentale, il peut être plus avantageux financièrement pour vous d’avoir une formule individuelle plutôt qu’une formule groupée qui correspondrait mieux aux profils moins favorables (seniors ou personnes présentant un risque aggravé).

Notez que la loi Hamon permet désormais aux consommateurs ayant souscrit une assurance emprunteur depuis moins d’un an de résilier leur contrat sans frais ni pénalités. Cette possibilité offre ainsi davantage d’options aux particuliers souhaitant changer leur contrat actuel pour un autre plus favorable ou simplement le renégocier.