Quelles sont les aides du CCAS ? Quelles sont les aides du CCAS ?
Cette institution s’appelle le Centre Communal d’Action Sociale (CCAS) ou Centre Intercommunal d’Action Sociale (CIAS) ****-0Au sein d’une collectivité, il existe une institution publique... Quelles sont les aides du CCAS ?

Cette institution s’appelle le Centre Communal d’Action Sociale (CCAS) ou Centre Intercommunal d’Action Sociale (CIAS) ****-0Au sein d’une collectivité, il existe une institution publique dont la mission est d’aider les personnes les plus vulnérables. , lorsque plusieurs petites municipalités s’approchent pour créer un centre unique.

A voir aussi : Comment changer de caisse CAF ?

Les CCAS sont le principal outil permettant aux municipalités de mettre en œuvre la solidarité et d’organiser l’assistance sociale pour les habitants de la commune. Par conséquent, le rôle du CCAS est de lutter contre l’exclusion, d’accompagner les personnes âgées, de soutenir les personnes handicapées et de gérer différentes structures pour les enfants (voir détails).

Pour ce faire, le CCAS a une double fonction : Accompagner l’attribution du soutien social juridique (Enquête sur les documents de demande, soutien des procédures administratives…) etfournir une assistance sociale volontaire (aide alimentaire, crédit microsocial…), avant la politique sociale de la municipalité.

A lire également : Comment déménager ses livres ?

Si vous êtes en difficulté, le centre communautaire d’action sociale de votre lieu de résidence peut vous aider. Consultez le reste de cet article pour comprendre les différentes tâches et contactez votre communauté pour obtenir les coordonnées de votre communauté.

Qu’ est-ce qu’une CCAS au sein d’une municipalité ?

La CCAS est aujourd’hui le résultat d’un long processus d’organisation de l’aide sociale en France. Pour bien le comprendre, rappelons que l’Eglise catholique seule, avant la Révolution française, l’Eglise catholique est responsable de tous les a pris des mesures en faveur des pauvres.

La Déclaration des droits de l’homme montre que le principe de l’aide est un « devoir de l’État et un droit du citoyen » . Cette idée a été initiée principalement par la pensée des philosophes des Lumières. En 1796, des bureaux à but non lucratif furent établis et progressivement élargis dans toute la région.

Ces institutions se sont transformées en bureaux de protection sociale jusqu’en 1986, date de la loi sur la décentralisation. Cette loi a transféré une partie des pouvoirs de l’État aux collectivités locales (régions, départements communs). L’action sociale et médico-sociale est alors placée sous la responsabilité des départements, et c’est ainsi que naquit le CDAS (Département) et le CCAS (Municipal).

Par conséquent, les centres départementaux de gestion de l’aide sociale juridique (RSA, APA…) et le responsable de la coordination de l’action sociale sur leur territoire.

Les centres municipaux visent davantage à assurer l’accès à l’assistance sociale en général et à prendre des initiatives au niveau local pour lutter contre l’exclusion et soutenir les groupes les plus vulnérables de la population . À cet égard, sa compétence est donc limitée au territoire de la commune.

Le CCAS est une organisation d’administration publique organisée comme suit :

  • Un Président : Le Maire de la Commune
  • Un conseil d’administration est constitué sur une base paritaire par des élus locaux (conseils locaux) et des personnes nommées par le maire responsable de l’action sociale

Le Conseil d’administration décide des orientations et décisions de la politique sociale locale. Le financement de la CCAS est en grande partie assuré par la municipalité (notez, par exemple, qu’un tiers du produit des concessions au cimetière sert à financer la CCAS).

Toutes les municipalités ont une CCAS ?

Oui, cela s’applique aux municipalités de plus de 1 500 habitants . Pour les petites municipalités, la création d’une CCAS est facultative. Certaines communes peuvent également se réunir au CIAS (Centre Intercommunal d’Action Sociale).

En outre, le CCAS et le CIAS ont leurs propres locaux ou sont installés dans l’hôtel de ville, selon la taille de votre communauté. Dans tous les cas, un accueil sera offert. ci-dessu Les plages d’ouverture varient en fonction de la taille de la municipalité, d’une demi-journée par semaine pour les petites communautés à une réception quotidienne dans les villes moyennes et grandes.

Bien que par leurs moyens il y ait de grandes différences entre les municipalités, vous êtes le plus souvent reçu par un employé de la tâche sociale .

Le responsable de la protection sociale saura :

  • Identifier et qualifier votre demande
  • d’aide Nous vous aiderons à effectuer vos démarches administratives pour obtenir cette aide
  • Guide des professionnels et services compétents

Si vous vous trouvez dans une situation particulièrement précaire ou complexe, un travailleur social prendra soin de votre cas pour trouver des solutions possibles.

Comment contacter votre CCAS  : Il n’est pas possible d’énumérer les coordonnées de tous les services sociaux locaux. Pour connaître l’adresse, les heures et le numéro de votre lieu de résidence, vous pouvez communiquer avec votre hôtel de ville. Vous pouvez communiquer avec votre CCAS pour obtenir de l’information ou prendre rendez-vous avec un adjoint socialement.

Quelles sont les tâches de la CCAS ? Quelle est la quantité de soutien ?

Le Centre Municipal d’Action Sociale est le meilleur outil de la municipalité pour veiller à ce que chacun puisse bénéficier de l’aide à laquelle ils ont droit et pour établir une solidarité au sein de la communauté, comme le fonds d’investissement municipal ou le minimum revenu des étudiants, cela augmente de plus en plus.

Le CCAS mène des enquêtes sociales dans le but d’identifier les bénéficiaires potentiels et de les aider à préparer les différents actes administratifs. Parallèlement, la CCAS crée un dossier de personnes supervisées, ce qui permet à la municipalité de mieux comprendre les besoins de ses habitants, adaptant ainsi les moyens de sa CCAS, aboutissant à un cycle positif de solidarité.

Par conséquent, le rôle de la CCAS est double :

  • Il accompagne l’attribution des assistance sociale légale  : Elle informe et guide les résidents en situation de fragilité et introduit des demandes d’aide. Cela contribue à lutter contre l’inconfort de l’aide sociale.
  • C’ est à l’initiative des mesures sociales locales  : selon les communes, ce champ d’action peut être très large. Allocation de prêts sans intérêt, aide d’urgence ou d’aide alimentaire aux personnes en difficulté majeure, gestion des installations municipales (maisons de retraite, centres ventilés, etc.) Il peut également financer des animations et des excursions. Mis à part les ressources à sa disposition et la politique sociale de la commune, ces initiatives n’ont pas de limite réelle.

Ce que vous devez savoir , c’est qu’il y a trois niveaux de bien-être. Premièrement, la protection sociale résultant de vos cotisations (retraite, chômage, sécurité sociale…). Deuxièmement, toute l’aide sociale légale est disponible si vous remplissez les critères d’octroi de l’aide sociale (RSA, aide aux personnes âgées, invalidité…). Après tout, l’action sociale est une forme proactive d’aide sociale. Elle va au-delà du champ d’application de la loi et initie elle-même des mesures de solidarité. Il intervient principalement au niveau local.

Plus précisément, voici un aperçu des subventions que vous pouvez recevoir de la CCAS de votre municipalité, selon la situation. Cette liste est inévitablement incomplète en raison de la nature locale de l’aide sociale.

Mikro Kredit CCAS, aide alimentaire, aide : lutte contre l’exclusion

Crédit microsocial (ou personnel) : Il s’agit d’un crédit à taux d’intérêt zéro, qui est accessible aux personnes exclues du système bancaire. Selon votre situation et la légitimité de votre réclamation, le montant est compris entre 300 et 5 000 euros . Pour le rembourser, vous disposez d’un maximum de 5 ans.

Aide alimentaire  : Le CCAS permet aux personnes en difficulté financière de se nourrir gratuitement. Pour cela, il y a à la fois des banques alimentaires et des épiceries solidaires. L’aide alimentaire peut également être distribuée sous forme d’argent ou d’aide à la cantine pour les enfants. Pour votre avantage, communiquez avec la CCAS ou le CIAS de votre municipalité pour prendre rendez-vous avec un travailleur social.

Lesfactures d’escorte personnalisées : comme l’aide alimentaire, les CAP sont distribués aux personnes dans les situations les plus difficiles à faire face à l’urgence sera. Pour en bénéficier, il faut l’appliquer à la CCAS. L’émission de chèques personnalisés est vérifiée au cas par cas sur instructions d’un travailleur social. Ils se présentent sous la forme de billets d’une valeur comprise entre 10 et 30 euros. Les CAP peuvent être utilisés dans les magasins pour acheter de la nourriture, des produits d’hygiène, des médicaments ou des dépenses pour vos enfants (vêtements, fournitures, loisirs).

Allègement : Il s’agit de subventions ponctuelles sous la forme d’un prêt non remboursable pour répondre à des situations d’urgence. Leur allocation et leurs montants sont estimés au cas par cas. Pour bénéficier du soutien du CCAS, il est nécessaire de justifier la difficulté de répondre aux besoins fondamentaux (électricité, électricité, chauffage…) . Veuillez également noter que la plupart des PCA appliquent une limite annuelle qui dépasse le montant de l’allègement attribuable est limité.

Demandes de domiciliation  : Vous devez disposer d’une adresse postale pour presque toutes les procédures administratives et les demandes d’assistance. En fait, l’aide est versée sur un compte bancaire que vous ne pouvez ouvrir qu’avec votre carte d’identité, ce qui vous oblige à prouver une adresse. La CCAS permet aux personnes sans domicile permanent d’obtenir une adresse officielle indispensable pour obtenir leur aide. Certaines associations permettent également d’avoir une résidence, comme la Croix-Rouge ou le corps du peuple.

Les ACC aident et soutiennent les personnes âgées

La seule allocation :Réservée aux personnes de plus de 65 ans (elles constituent la population principale et sont exclues). Cette aide est fournie aux personnes qui ne reçoivent pas de pensions ou de revenus suffisants, pour couvrir le coût de l’aide domestique. L’ attribution simple est attribuée par l’État sous forme financière ou matérielle. La demande sera soumise à la CCAS de votre municipalité.

Gouvernante : Si vous avez des problèmes avec l’exécution des tâches ménagères et des gestes quotidiens de base, tels que le shopping, les toilettes ou la cuisine, vous pouvez demander une femme de ménage à la maison. L’ accord est donné par le ministère et il y a des conditions de respect de l’âge et des ressources . Le montant alloué à cette aide dépend de votre revenu. Notez que l’aide domestique est un appareil particulièrement encadré (à la fois en termes de type de tâches à effectuer et dans le temps passé à son exécution). Les demandes d’entretien ménager doivent être faites à l’hôtel de ville ou au CCAS/CIAS.

Porter des repas à la maison  : Les personnes de plus de 65 ans qui vivent avec de faibles ressources et qui ont de la difficulté à faire leurs achats ou à cuisiner peuvent tirer profit de transporter leurs repas. Cette assistance comporte deux scénarios : la livraison de repas chauds à la maison par une entreprise partenaire ou la visite d’un restaurant, si la mobilité du bénéficiaire le permet. La demande de prendre des repas avec vous à la maison sera envoyée à la CCAS de votre municipalité.

Gestion des maisons de retraite  : les maisons de retraite peuvent être publiques ou privées. S’ils sont publics, ils sont généralement gérés par la CCAS de la municipalité. Ils peuvent également être médicalisés (EHPAD) pour accommoder les personnes âgées en situation de dépendance. En ce qui concerne la tarification, les maisons de retraite gérées par la CCAS tiennent compte des ressources de la personne hébergée et utilisent un taux uniforme (en tout cas en ce qui concerne l’accommodement). Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec la CCAS de votre lieu de résidence.

Crédit photo : © lefebvre_jonathan, Chany167, Andrey Popov/Fotolia

4.5 / 5 ( 10 votes )