Comment financer son projet immobilier ?

La réalisation d’un projet immobilier n’est pas facile. De l’achat du terrain constructible à sa construction, vous avez besoin d’un financement. Voici quelques moyens de financement de votre projet immobilier.

Recourez aux institutions bancaires

Les banques constituent le premier recours pour financer un projet notamment un projet immobilier. En effet, ces institutions disposent de moyens colossaux et sont en mesure d’octroyer par conséquent des prêts conséquents à la concrétisation des projets immobiliers. Cependant, pour obtenir un prêt immobilier à la banque, il faut respecter un certain nombre de critères tels que la solvabilité. Avant d’octroyer le crédit, la banque vérifie en général sa solvabilité en se basant sur certains documents justificatifs. Par exemple, si le demandeur du crédit immobilier est un salarié, la banque va réclamer son dernier avis d’imposition, ses derniers bulletins de paie puis ses derniers relevés de compte.

A lire aussi : Assurance prêt immobilier : 4 conseils pour bien choisir

Par ailleurs, s’il ne s’agit pas d’un salarié, la banque va exiger d’autres formes de garanties comme une caution ou une garantie réelle. La caution dite garantie personnelle, est une personne physique ou morale qui prend l’engagement de rembourser le prêt immobilier en cas d’incapacité du contractant. La garantie réelle est quant à elle un bien ayant une valeur au moins égale au montant du crédit demandé. Il peut s’agir d’un héritage par exemple. La banque va saisir ce dernier en cas de non-solvabilité. Vous avez le choix entre les banques ordinaires et les banques spécialisées dans l’octroi de crédits immobiliers.

Recourez à une institution de microfinance

Le microcrédit constitue une alternative pour les personnes n’ayant pas besoin de montants de crédits élevés pour réaliser leur projet immobilier. Les institutions de microfinance offrent des conditions de prêts généralement plus allégées que les banques. De plus, vous n’avez pas besoin d’être salarié ou de posséder une garantie consistante avant d’avoir un prêt immobilier auprès d’une telle institution. Le microcrédit est pratiquement accessible à tous. De plus, contrairement à la banque aucuns frais de dossier ni d’assurance emprunteur ne sont exigés au contractant. Si vous remboursez le crédit par anticipation, vous êtes épargné du paiement de l’intérêt.

A lire aussi : Achat d’un logement avec travaux, bonne ou mauvaise idée

Adressez-vous à la CAF

Si vous êtes en situation difficile et que vous avez un projet immobilier, vous pouvez vous adresser à la Caisse d’Allocations Familiales (CAF). C’est une structure publique à vocation sociale qui offre des solutions de prêt aux personnes en situation difficile comme les chômeurs. Il peut s’agir de prêts immobiliers ou de crédits pour financer des biens d’équipement mobilier ou ménager… Pour bénéficier d’un prêt auprès de la CAF, il faut remplir quelques conditions. Premièrement, il faut avoir des ressources financières très limitées : son quotient doit être inférieur au montant défini par la structure. Ensuite, il faut avoir à sa charge au moins un enfant.

Enfin, le bénéficiaire doit être capable de financer en partie le projet. Le montant des crédits offerts par la CAF dépend du montant dont vous avez besoin. Toutefois, il existe un plafond que l’institution ne peut excéder.

Pour financer votre projet immobilier, vous pouvez compter sur votre apport personnel, mais également demander un prêt immobilier.