Que couvre l’assurance prêt immobilier ? Que couvre l’assurance prêt immobilier ?
Pour se protéger des risques d’insolvabilité du crédit immobilier, les banques exigent à leurs clients de souscrire à une assurance prêt immobilier. Cette assurance... Que couvre l’assurance prêt immobilier ?

Pour se protéger des risques d’insolvabilité du crédit immobilier, les banques exigent à leurs clients de souscrire à une assurance prêt immobilier. Cette assurance prend en compte un certain nombre de garanties liées à la vie et à la profession de l’emprunteur. Découvrez dans cet article ce que couvre l’assurance prêt immobilier.

Qu’est-ce que l’assurance prêt immobilier

L’assurance prêt immobilier encore appelée assurance emprunteur ou assurance-crédit est une assurance nécessaire pour obtenir un crédit immobilier auprès d’une banque. Elle permet à la banque de se protéger contre les risques d’impayés dus aux aléas de la vie. L’assurance prêt immobilier vise également à protéger la famille de l’emprunteur. L’assurance prend donc l’engagement de verser à la banque les impayés en cas de décès ou encore d’invalidité de l’emprunteur. On distingue deux types d’assurance emprunteur : le contrat de groupe et l’assurance emprunteur individuelle.

A voir aussi : Pourquoi souscrire une assurance habitation ?

L’assurance groupe est celle qui est proposée par la banque au moment où on sollicite le crédit. L’assurance individuelle est la forme d’assurance emprunteur souscrite près d’une société d’assurance. Les deux types d’assurances prêt immobilier offrent des garanties similaires.

La garantie décès

En cas de décès de l’emprunteur, l’assureur s’engage à rembourser intégralement à la banque le crédit restant et cela en lieu et place des héritiers légaux de l’emprunteur. La garantie décès est mise en œuvre lorsque l’emprunteur décède et fait partie des garanties obligatoires comprises dans le contrat d’assurance emprunteur.

A voir aussi : Pourquoi souscrire à une assurance de prêt immobilier ?

Les garanties invalidité

L’assurance invalidité entre en jeu lorsque l’emprunteur souffre d’une invalidité. Il peut s’agir d’une maladie ou d’un accident qui empêchent l’exercice de sa profession et par ricochet d’avoir des revenus. L’assureur va alors rembourser à la place de l’assuré pendant une durée de trois mois. L’assurance invalidité concerne plusieurs formes d’invalidité.

La perte totale et irréversible d’autonomie (PTIA)

Pour bénéficier de cette garantie, l’assuré doit être dans certaines conditions. Il doit se trouver dans l’incapacité totale et définitive d’exercer quelque activité génératrice de revenus. De même, il doit être inconditionnellement obligé de demander l’assistance totale et constante d’un tiers pour l’aider à faire sa toilette, s’habiller, se nourrir et se déplacer. De plus, la PTIA n’intervient qu’avant un âge limite inscrit au contrat. Il est généralement question de l’âge de départ à la retraite soit 60 à 65 ans.

L’invalidité permanente (totale ou partielle) et Incapacité professionnelle

Est considéré comme bénéficiaire de l’assurance liée à l’invalidité permanente, totale ou partielle, l’assuré qui est totalement ou partiellement incapable d’exercer une activité génératrice de gains. L’incapacité professionnelle pour son compte correspond à l’incapacité temporaire de travail. La garantie couvrant cette invalidité entre en jeu si l’assuré est inapte à exercer de manière temporaire toute activité professionnelle d’une part. D’autre part, il peut aussi en bénéficier s’il est incapable d’exercer temporairement l’activité qu’il faisait avant la survenue du sinistre.

La perte d’emploi

L’assurance prenant en compte la perte d’emploi est mise en œuvre de deux manières. Dans le premier cas, le remboursement du crédit est différé. L’assureur ne rembourse alors que les intérêts de retard. La deuxième option constitue le remboursement des mensualités par la compagnie d’assurance pendant une période bien définie.

L’assurance prêt immobilier est indispensable pour contracter un crédit immobilier à la banque. Elle couvre le décès, les invalidités puis la perte d’emploi.

Quelle est la meilleure assurance emprunteur pour vous ?

Aujourd’hui, les propriétaires de biens immobiliers ne dorment pas toujours tranquillement car les incidents ne font que se multiplier sur le territoire français, comme on peut le voir notamment dans les médias. C’est bien la raison pour laquelle une bonne assurance emprunteur est indispensable aujourd’hui dans le cadre d’un projet immobilier. En effet, on peut trouver à ce jour des contrats aussi divers que variés pour les prêts immobiliers, mais tous ne sont pas compatibles.

Les garanties sont toutes différentes d’un assureur à l’autre, et c’est pourquoi un comparatif des offres est indispensable avant de prendre une décision bien trop rapidement. Il se trouve en effet que l’assurance emprunteur fait souvent partie des parents pauvres de l’immobilier, dans le sens où personne ne s’y intéresse vraiment et que l’on cherche à tout prix le tarif le moins cher sans se soucier des prestations que cela peut couvrir. Vécue par certains propriétaires de maisons ou d’appartements comme une obligation ou même une punition, l’assurance emprunteur peut pourtant vous être très utile dans certains cas très précis. L’étude que nous avons pu consilter sur une quarantaine d’offres d’assurance (voir la source : https://www.immobilier-danger.com/Quelles-sont-les-assurances-730.html) montre une chose toutefois : toutes les offres ne sont pas équivalentes d’un assureur à un autre, et vous devriez donc pour cela partir de votre propre situation avant de vous charger de comparer les différentes offres qui existent sur le marché.

Il n’est effectivement pas rare d’entendre parler de certains propriétaires de biens immobiliers complètement démunis lorsqu’un événement tragique peut arriver dans leur vie, alors même qu’ils avaient bien souscrit à une assurance emprunteur assez onéreuse. Mais malheureusement, le prix n’est pas le seul critère qu’il vous faudra prendre en compte dans vos démarches administratives, c’est pourquoi ce choix ne doit pas se prendre à la légère.