Achat immobilier neuf : comment le financer ?

Achat immobilier neuf : comment le financer ?

L’acquisition de tout bien immobilier nécessite un financement. Dans le cas de l’achat de l’immobilier neuf, le financement répond à un certain nombre de règles spécifiques. Découvrez dans cet article, les conditions d’emprunt pour un achat d’un bien vendu en l’état futur d’achèvement.

Constituez l’apport personnel

Pour acheter un bien immobilier, il est primordial de prendre le temps de constituer un apport personnel. Il peut s’agir d’un héritage ou de dons. Le montant de cet apport doit être conforme à certaines normes. D’abord, il doit représenter au moins 10 % du prix d’achat de la maison. Ensuite, l’apport personnel de l’acquéreur de la maison doit être assez important pour servir de dépôt de garantie. En effet, à la signature du contrat de réservation du bien, il est exigé à l’acheteur de réaliser un dépôt de garantie. Cette garantie vaut 5 % du montant de l’achat si l’acte de vente est établi dans l’année où elle est versée. Par contre, elle atteint juste 2 % voire 0 % si l’acte de vente intervient plus tard.

A découvrir également : Comment connaître sa capacité d'emprunt ?

Solliciter le financement d’une institution bancaire

Il est souvent indispensable de solliciter un crédit immobilier auprès d’une institution telle qu’une banque pour financer l’achat de votre maison neuve, sauf si vous êtes assez fortune pour le financer avec vos propres fonds. Il est conseillé de trouver le reste du financement de votre projet immobilier avant la signature du contrat de vente officielle du bien. Pour cela, faites d’abord une estimation du montant maximum que vous pouvez vous permettre d’emprunter. Ensuite, vous pouvez faire les démarches auprès de plusieurs banques ou recourir à un courtier en immobilier. Enfin, prenez en compte le taux annuel effectif global (TAEG). Il comporte l’ensemble des coûts d’un prêt immobilier notamment l’assurance emprunteur. Ce faisant, vous obtiendrez le financement le plus avantageux en accord avec votre banque.

Passez au déblocage des fonds

Après avoir eu le financement de votre banque et signé le contrat de vente, le déblocage des fonds se fera de façon échelonnée. En effet, aux différentes étapes des travaux de construction, les fonds seront levés auprès de la banque par l’intermédiaire du promoteur. Selon la loi, la totalité du paiement n’est effectuée qu’une fois la maison achevée et livrée. Les appels de fonds sont effectués généralement à raison de 35 % après la réalisation des fondations, 70 % à la mise hors d’eau, 90 % à la fin du chantier puis les 5 % restants lors de la remise des clés.

A lire aussi : Quelles conditions remplir pour demander un prêt immobilier ?

Pensez au remboursement

Il est important de penser aux modalités de remboursement de votre crédit immobilier. Trois principales options de remboursement sont proposées à l’emprunteur. Ainsi, il peut opter pour le remboursement dès la signature du contrat de vente. De même, il peut choisir de rembourser l’emprunt après la remise des clés du logement. En dernier lieu, le futur propriétaire a la possibilité de reporter le remboursement du crédit au moment de son aménagement.

Pour réussir le financement de l’achat de votre maison neuve, suivez ces différentes étapes.

 

Comparez les différentes offres de prêt immobilier pour trouver la meilleure solution

Comparez les différentes offres de prêt immobilier pour trouver la meilleure solution. Il ne faut pas se précipiter lorsqu’il s’agit du choix d’un prêt immobilier. Effectivement, plusieurs banques et organismes créditeurs proposent des offres diversifiées qu’il faut étudier avant de faire un choix définitif.

Pour cela, prenez le temps de consulter différents établissements financiers afin d’avoir une idée plus claire sur les taux pratiqués. Vous pouvez aussi utiliser des comparateurs en ligne ou encore recourir aux services d’un courtier spécialisé dans le crédit immobilier. Ce dernier pourra vous aider à trouver l’offre qui correspondra à votre profil emprunteur.

Il est recommandé de privilégier les contrats avec un taux fixe plutôt que variable. Cette option permettra à l’emprunteur de mieux planifier son budget et de ne pas subir les aléas des fluctuations du marché financier.

Acheter une maison neuve nécessite une bonne préparation financière et un bon accompagnement pour réussir son projet immobilier. Suivez ces différentes étapes présentées tout au long de cet article afin d’optimiser vos chances d’investissement rentable et durable.

Anticipez les frais annexes liés à l’achat d’un bien immobilier neuf (frais de notaire, garanties, etc)

Au-delà du coût de l’achat d’un bien immobilier neuf, il faut considérer votre projet immobilier.

Le premier poste de dépense concerne les frais de notaire, qui représentent en moyenne 2 à 3 % du prix d’achat pour un logement neuf. Ces frais correspondent aux droits et taxes dus lors de la signature devant notaire. Ils sont généralement plus élevés que pour un achat dans l’ancien car ils incluent notamment la TVA sur le prix d’acquisition.

Il faut aussi tenir compte des différentes garanties liées à l’achat d’un bien immobilier neuf. La garantie décennale est obligatoire pour toute construction neuve et couvre les travaux pendant une période de 10 ans après leur réception. Cette garantie prend en charge tous les dommages compromettant la solidité ou rendant inhabitable le logement concerné.

Il faudra aussi prévoir certains impôts locaux suite à votre investissement, tels que la taxe foncière, ainsi que des charges courantes comme celles dues au syndicat des copropriétaires. Anticiper ces différents postes pourra vous permettre d’avoir une vue globale sur votre capacité financière afin d’éviter toutes mauvaises surprises durant vos premiers mois avec ce nouveau bien immobilier.