Qu’est-ce qu’une grille de vétusté ? Qu’est-ce qu’une grille de vétusté ?
Dans le cas de travaux qui doivent être effectués à la sortie d’un locataire, vous avez le droit de retenir des montants de son... Qu’est-ce qu’une grille de vétusté ?

Dans le cas de travaux qui doivent être effectués à la sortie d’un locataire, vous avez le droit de retenir des montants de son dépôt pour couvrir d’éventuelles réparations, à condition qu’il y ait un réseau d’âge connecté au bail. Vous ne pouvez pas appliquer toutes les dépenses au locataire. Cette grille permet de déterminer la durée de vie théorique des éléments de la propriété. En effet, les travaux effectués conformément à la loi des locaux selon la loi d’Alur relèvent de la responsabilité du locataire en cas de dommage et de la responsabilité du propriétaire s’ils proviennent de l’ancienne vie de la propriété . E-Gérance vous informera de cette ancienne grille Loi Alur.

A lire également : C'est quoi le plafond de ressources ?

L’ essence du dossier :

  • Comprendre le principe de l’ancienne grille
  • Voir un exemple de raster hérité
  • Nos conseils sur la façon Les conflits peuvent mieux faire face aux réparations

Qu’ est-ce qu’une grille à la vieillesse Loi Alur ?

Dans un appartement, chaque élément a une durée de vie théorique. Ainsi, par exemple, un évier de cuisine a une durée de vie plus longue que celle d’une pomme de douche, qui est sujette à une érosion supplémentaire du temps. Une grille d’âge permet de définir avec précision la durée de vie théorique des composants d’une propriété afin d’évaluer la détérioration normale au fil du temps.

A lire aussi : Quelle surface de terrain pour construire une maison ?

Quel est le but de l’ancienne grille ?

Depuis 2014, un inventaire de la loi Alur doit être effectué au moment du départ du locataire. L’objectif est de rapprocher le locataire et le propriétaire afin qu’ils surveillent conjointement la détérioration des éléments énumérés dans l’état d’entrée. Il est alors possible de mettre en évidence une éventuelle détérioration . Dans certains cas Cependant, la détérioration peut être liée à l’usure naturelle des éléments, d’où l’intérêt de l’ancien réseau.

La volonté d’être juge de paix

La loi Alur considérait l’ancien réseau comme un juge de paix, qui interviendrait en cas de conflit entre un locataire et un propriétaire relativement à l’entretien des réparations locatives . Si vous connectez cet ancien réseau au bail signé par le locataire et le propriétaire, il suffit de s’y référer pour savoir qui devra supporter le fardeau du travail.

Par exemple, lors de la signature du bail, vous avez installé une vieille grille, qui dicte que la douche a une durée de vie de 15 ans. A l’occasion de la visite des points de départ, vous verrez une détérioration à la hauteur de la douche. Pour savoir qui prendre soin des réparations , il suffit de changer l’âge de la douche à déterminer si elle a dépassé sa durée de vie théorique ou non. Si la réponse est positive, c’est au propriétaire de s’occuper des réparations locatives. Si la réponse est négative, alors ce fardeau incombe au locataire.

Mise en œuvre de l’ancien réseau électrique

La loi Alur n’offrait qu’au propriétaire et à un locataire la possibilité de s’entendre sur l’aménagement d’un ancien bail de déchets en tant que pièce jointe au bail. L’ existence de cet élément n’est donc pas obligatoire et résulte exclusivement de l’achalandage des deux parties.

En outre, la loi Alur ne fournit pas un ancien réseau standard qui définit une durée de vie standard des éléments d’un appartement . Par conséquent, il appartient au propriétaire de proposer une grille pour laquelle il doit recueillir le consentement du locataire. En effet, la mise en œuvre de cette paix du droit du maintien de la paix est loin d’être évidente être. Les discussions sur les responsabilités mutuelles qui sont menées à partir de l’état d’entrée peuvent, en fait, maintenir la relation entre un propriétaire et son locataire.

À titre d’exemple, voici une grille applicable à la vieillesse :

Catégorie d’équipement

franchise

Espérance de vie

déflation par an

Restaktie

Peinture, Papier

2 ans

7 ans

18%

10%

tapis

2 ans

7 ans

18%

10%

Parkett, Fliesen

5 Jahre

25 Jahre alt

4%

20%

Kunststoffbeschichtung

3 Jahre

10 Jahre

11%

20%

Baguette Steingut

10 Jahre

20 Jahre

8%

20%

Innenraum-Zimmerei

5 Jahre

20 Jahre

6%

15%

Schlosserei,

Matériel

2 Jahre

10 Jahre

11%

15%

Wasserhaehne

5 Jahre

15 Jahre

9%

15%

Klempnerarbeit

5 Jahre

15 Jahre

9%

15%

Sanitärkeramik

7 Jahre

20 Jahre

6%

20%

Warmwasserbereiter

3 Jahre

10 Jahre

12%

15%

Kessel

3 Jahre

15 Jahre

7%

15%

Heißwasser-Ballon

3 Jahre

10 Jahre

12%

15%

PVC oder Holzjalousien

5 Jahre

15 Jahre

8%

20%

Louverer Metall

5 Jahre

20 Jahre

5%

20%

Volets

3 ans

15 ans

8%

10%

convecteurs électriques

3 ans

10 ans

12%

15%

Radiateurs

5 ans

20 ans

6%

10%

Commandes de chauffage

2 ans

10 ans

11%

10%

Exemple de tapis
  • Si le tapis est dans les 2 premiers années de son transfert s’est détériorée, alors le locataire doit soutenir l’ensemble de l’échange.
  • Si le tapis a été posé il y a plus de 5 ans et s’est détérioré, le locataire bénéficiera d’une réduction calculée sur trois ans (5 ans – 2 ans de deductio), à savoir : 3 x 18 = 54%. Le locataire ne supportera donc que 46 % (100-54) des frais de remplacement.
  • Si le tapis a été posé il y a plus de 7 ans, seulement 10% des coûts de remplacement restent à la charge du locataire.

Comment gérer le débat sur les réparations locatives habilement ?

Afin de maintenir une relation chaleureuse entre le propriétaire et le locataire, il est conseillé de formuler clairement et explicitement les obligations des deux parties dans le bail.

Les devoirs d’un propriétaire

Dans tous les cas, un propriétaire doit fournir au locataire un logement adéquat, que tous Normes en termes de sécurité, de sécurité et d’espace de vie minimum . En outre, le propriétaire doit effectuer les travaux pour maintenir la propriété en bon état.

Obligations d’un locataire

Le locataire, pour sa part, doit effectuer des réparations locatives causées par une mauvaise utilisation de la propriété. Il doit également couvrir le coût de l’entretien de routine et des réparations mineures pendant toute la période d’occupation de l’appartement . Toutefois, elle n’a pas à supporter le coût des travaux liés à l’équipement obsolète.