Quelle surface de terrain pour construire une maison ? Quelle surface de terrain pour construire une maison ?
Construire votre maison est sans aucun doute le rêve de votre vie, mais n’oublions pas que c’est aussi un grand investissement qui devra être... Quelle surface de terrain pour construire une maison ?

Construire votre maison est sans aucun doute le rêve de votre vie, mais n’oublions pas que c’est aussi un grand investissement qui devra être accepté à long terme. Cependant, l’excitation et le bonheur de créer votre propre maison s’accompagnent de la lutte contre le stress et la peur de faire quelque chose de mal. Est-ce le bon moment de construire quel pays choisir, quel budget maximum doit être déterminé, quel style de maison choisir (sur un niveau ou un étage) ? Nous verrons dans cet article quelques critères à considérer lors de la recherche du bon terrain et du calcul de la zone idéale pour construire sa maison .

A voir aussi : Comment déclarer les revenus de location saisonnière ?

Le terrain idéal ?

La difficulté est souvent plus dans la recherche du pays idéal que dans la construction de la maison elle-même. C’est donc cette première étape qui est cruciale : Trouvez un pays et trouvez le bon si possible ! Notez que la superficie préférée d’une propriété française est comprise entre 300 m² et 600 m². C’est l’interface la plus demandée, et donc la plus difficile à trouver !

Y a-t-il une superficie minimale de terrain pour construire une maison ?

La superficie de la maison que vous construisez doit être spécifiée en fonction de la taille de votre parcelle. Comprenez par cela que certaines proportions doivent être observées ! En effet, on peut difficilement imaginer une maison moderne de 150 m² avec 20 m² de jardin !

Lire également : Qui doit payer les travaux le locataire ou le propriétaire ?

Il convient également de noter qu’en France et en termes de terres (moyennes), la tendance s’est déclinée ces dernières années. Par exemple, si la superficie moyenne des terrains constructibles vendus en France dans les années 2000 était d’environ 1200 m², alors en 2017 cette superficie est tombée en dessous de 1000 m² !

Le paysage attire les gens qui veulent acquérir de belles zones de terre Aucune loi en France n’exige une superficie minimale sur le terrain pour construire sa maison. S’il y a des restrictions, elles s’appliquent au niveau de la municipalité ou de la région.

Vous devez d’abord vous rendre à l’hôtel de ville pour vérifier si une plage minimale n’est pas requise dans le plan d’aménagement local (PLU). Ce dernier est un ensemble de règles qui forment la législation nécessaire à la bonne mise en œuvre des règlements d’urbanisme dans une ville ou une région. Cela peut inclure des restrictions techniques (systèmes d’assainissement, d’eau et de traitement des déchets), mais aussi la préservation de la culture urbaine locale traditionnelle. Il peut également y avoir une question de respect des quotas pour le bétonnage des sols. Ces règles varient d’une région à l’autre, et parfois même d’un village à l’autre dans la même région.

Lire la suite : Construction du garage : 20 bonnes questions

En conclusion, lePLU (mais aussi le plan d’aménagement du territoire (SOP) et le coefficient d’utilisation du sol COS ) indiquent ou non les restrictions possibles (telles que la superficie minimale ou maximale de construction).

Il est à noter que cette PLU fait l’objet de révisions annuelles par les municipalités afin d’approuver de nouvelles zones à construire.

Quel genre de maison ?

Une autre raison de choisir votre pays avec soin est le coût du terrassement, si le pays est biscorné ou très en pente, ainsi que les travaux à planifier en fonction de la fondation (difficile à effectuer ou non selon l’emplacement du pays). Par conséquent, nous nous assurerons que nous choisissons le terrain le plus aplati possible s’il y a un désir d’augmenter le niveau de pour éviter les coûts de remise à neuf de ces derniers.

En ce qui concerne la construction d’une maison, qu’il s’agisse d’une maison contemporaine ou traditionnelle, la question se pose toujours de savoir s’il faut construire une maison de plain-pied ou à plusieurs étages. C’est une décision qui appartient à tout le monde, mais il est toujours important de savoir qu’une maison contemporaine à un niveau a quelques limites techniques. En effet, une maison contemporaine d’un étage implique une prise plus forte au sol. Par conséquent, le pays doit être suffisamment grand pour ne pas dépasser le coefficient de couverture (voir ci-dessous dans cet article). Il sera donc approprié de choisir le modèle de maison contemporain le plus approprié pour votre pays ! Pour plus d’informations, veuillez visiter ce site Web.

Quelques limitations locales en détail  :

La surface idéale des terres dépend de les règles d’urbanisme suivantes :

  • La vue : Cette règle est conçue pour déterminer l’emplacement d’une structure en fonction de la distance (et de la hauteur) entre deux conceptions. Ainsi, il détermine une distance minimale entre deux maisons, à la fois sur le sol et en hauteur.
  • Zones forestières classées (EBC ) : Si vous voulez devenir vert et acheter des terres à proximité ou dans une forêt, ce n’est pas toujours possible. En fait, une partie du laboratoire EBC fait partie du laboratoire EBC, c’est-à-dire qu’ils sont protégés et donc non constructibles par une seule personne. Même si possible, on peut être limité par la taille de la zone constructible.
  • Coefficient de voie terrestre (CES) : Calcul qui définit la surface maximale à construire. Donc, si votre terrain est de 700 m², alors un CES de 0,20 indique que la surface de construction de votre maison n’est pas de 140 m² peut dépasser.
  • Les servitudes d’utilité publique (SUP) : Dans ce cas, le terrain est protégé par la municipalité, ce qui limite le droit de la construction lorsqu’il s’agit de préserver le patrimoine ou de protéger la santé publique.

Calculer la bonne surface du terrain pour sa maison

Une fois les restrictions levées, il vous appartient de déterminer la taille de la parcelle appropriée pour la construction de votre maison. Prenez un moment pour vous poser les bonnes questions :

  • Si le jardin est un critère important, réserver au moins 300 m² de terrain. En conséquence, vous aurez de la place pour l’herbe, une pièce fleurie et peut-être un potager. Assurez-vous que vous n’avez pas l’air trop grand ! Il n’est pas rare que des prairies de train pour la première fois se retrouvent sur un terrain de 3000 m² dans le pays, sans devoir compter sur le terrain. pour réfléchir aux séquences de conservation associées. Du printemps à l’automne, il ne faudra pas moins d’un jour par semaine pour tondre la pelouse, couper les haies, sculpter des fleurs et potager, prendre soin de la cloison, etc.
  • la même manière, évitez les trop petits jardins, surtout si vous avez des enfants. Pensez à au moins 150 m² pour que vos enfants puissent profiter d’un portique ou d’une aire de jeux qui leur est dédiée, et découvrez les plaisirs de l’eau avec une piscine gonflable improvisée (ou une vraie piscine) ! C’est aussi l’occasion d’ouvrir avec eux un petit potager (plan 4 ou 5 m²).
  • De

  • Enfin, rappelez-vous qu’un jardin a des bienfaits positifs pour la santé, car il permet d’absorber une partie de la pollution externe, et donc les émissions de CO2 qui nous entourent. Les arbres et la végétation nous protègent également de la chaleur intense en été.

Quelle surface constructible pour quelle surface de maison ? Le coût des terrains à la campagne peut être jusqu’à 10 fois moins cher que dans la ville.

Le choix de la surface de la maison peut également être motivé pour des raisons plus pragmatiques, comme éviter l’intervention d’un architecte. En fait, il convient de noter que moins de 150 m², vous n’êtes pas obligé de recourir à un architecte. Ainsi, vous pouvez impliquer un professionnel en tant qu’artisan ou effectuer la construction vous-même. Plus de 150 m² au sol, l’intervention d’un architecte est obligatoire.

Faites une estimation précise de la surface au sol si vous voulez vous passer d’un architecte. La surface de plancher doit inclure la superficie de tous les niveaux bâtis, fermés et couverts, dont la hauteur du plafond est supérieure à 1,80 m (voir emplacement).

Quel budget ?

Il est d’usage d’allouer 1/3 de son budget total à la parcelle et 2/3 pour la construction de sa maison et de son décor . Comme vous pouvez facilement l’imaginer, il existe de très grandes différences entre les régions en termes de budget.

Si le prix moyen d’un terrain à bâtir en France en 2017 était de 80 000 euros ou environ 80 €/m² , il ne faut pas oublier que le prix au mètre carré dans la Creuse fluctue de 20 €/m², alors qu’en Île-de-France il est de plus de 200 €/m² ! Par conséquent, le choix de l’emplacement de la parcelle est un facteur important dans le calcul du budget « Terrain et construction ». Données qui sont également validées au sein d’une région elle-même. Magasins locaux, qualité des transports publics, état de l’activité industrielle, piscine de travail, etc. Tous ces facteurs influent grandement sur le prix des terrains.

Et vous, quelle est la surface de la terre idéale pour vous ? Faites-nous part de votre expérience lors de l’achat de terrains afin que nos lecteurs puissent en profiter.