Que peut couvrir un contrat d’assurance habitation ?

Le contrat d’assurance habitation est constitué de plusieurs garanties. Ces garanties sont réparties en considérant des paramètres spécifiques. Le premier paramètre à prendre en compte concerne le profil du souscrivant qui peut être un locataire, un propriétaire ou encore un copropriétaire. Le second volet se situe au niveau du logement en question. Par ailleurs, c’est un contrat qui vise à protéger l’assuré, même si la contenance varie d’un assureur à un autre. De manière générale, que peut couvrir un contrat d’assurance habitation ?

Bien comprendre le contrat d’assurance habitation

Le contrat d’assurance habitat protège le contractant, son habitation, sa famille contre d’éventuels risques liés à lui et à son logement. De manière classique, c’est un contrat qui se présente sous deux catégories bien distinctes : l’assurance responsabilité civile et les garanties du logement.

Lire également : Achat immobilier neuf : comment le financer ?

L’assurance de responsabilité civile

Ce type de contrat encadre les particuliers, les professionnels, les entreprises et associations. Il couvre les dommages matériels ou physiques (enfant, animaux, objet…) causés involontairement par l’assuré à l’endroit de son entourage. Au cas échéant, l’assureur dédommage son client en tenant compte des clauses du contrat préalablement établi. Toutefois, l’assurance responsabilité civile n’encadre aucunement les dommages survenus de manière intentionnelle. Le concerné doit donc fournir des preuves pertinentes pour bénéficier d’un dédommagement. Il s’agit du :

  • Fait préjudiciable ;
  • Préjudice ;
  • Lien de causalité.

Les garanties du logement

A découvrir également : Achat d’un logement avec travaux, bonne ou mauvaise idée

Comme son nom l’indique, les garanties du logement couvrent essentiellement les dégâts liés au logement de l’assuré. Elles sont constituées de la garantie dégâts des eaux qui interpelle une indemnité de l’assureur, en cas d’incidents causés par un dysfonctionnement des installations d’eaux présent dans l’habitat de son client.

Ensuite, cette assurance couvre également les incendies. Qu’une maison soit habitée ou non, un incendie peut survenir à tout moment. Cet état de choses doit être prévu dans un contrat d’assurance habitation. À cet effet, l’assureur peut émettre des mesures de prévention notamment l’installation de détecteur de fumée, le ramonage, etc. Il peut également prendre en charge les dégâts causés par une explosion, un phénomène naturel (foudre) ou l’intervention des pompiers dans le cadre de l’extinction du feu.

Les garanties du logement couvrent également le vol. En effet, un assuré victime de cambriolage par agression, par exaction ou de manière irrégulière bénéficie d’une prise en charge de son assureur. Cette prise en charge concerne les dommages matériels causés par les cambrioleurs et la perte de certains objets.

Outre ces garanties, il est important de notifier celle qui couvre les catastrophes naturelles comme les inondations, la sécheresse, les tremblements de terre, les séismes, les avalanches, etc. l’assurance logement prend également en compte ces cas de figure.

Les garanties optionnelles

Les garanties optionnelles varient d’un assureur à un autre. Elles sont tout aussi importantes que les garanties de base. Elles permettent de couvrir des frais des dégâts liés à la piscine, à l’électroménager, aux animaux domestiques

En résumé, un contrat d’assurance habitation couvre une multitude d’incidents. Les garanties conventionnelles sont assez répandues, mais le contrat peut inclure d’autres options encore plus intéressantes. Il convient à l’assuré de comparer plusieurs assureurs afin d’obtenir la meilleure offre.