Comment fonctionne une SCPI ?

Comment fonctionne une SCPI ?

Investir dans l’immobilier en faisant des placements financiers, c’est bien possible avec les SCPI. Cependant, pour rentabiliser, il est très important de connaître le fonctionnement des SCPI avant de faire un placement. Si vous souhaitez avoir plus d’informations à ce propos, consultez ce guide.

Le fonctionnement d’une SCPI

Une SCPI est avant tout un placement en immobilier dit « pierre papier ». Comprendre son principe de fonctionnement vous permettra de réaliser les placements immobiliers locatifs intéressants. Vous devez savoir que lorsque vous faites des investissements dans une SCPI, votre argent sera utilisé par la société afin d’acheter un bien immobilier.

A lire en complément : Quel est l’intérêt d'acheter pour louer ?

Par la suite, la société civile de placement immobilier va procéder à l’acquisition d’un parc immobilier dédié à la location ou pour être revendu. Dans le processus, vous obtiendrez une part. La part d’une SCPI dépend du type de placement.

Par exemple, vous pouvez placer 5000 euros dans un investissement au sein d’une SCPI dont la part est de 500 euros. Dans ce cas, vous aurez 5 parts dans cette société. Vos parts vont délimiter la somme que vous allez percevoir à partir du loyer soit du prix de la revente du bien immobilier.

A voir aussi : Comment se défendre contre une agence immobilière ?

Généralement, les rendements d’une SCPI vont de 3 % à 5 %. Notez que vous devez payer les impôts concernant la somme que vous percevez. Les bénéfices sont donc bruts et en fonction de parc immobilier, vous pouvez vendre votre part.

Quoi retenir à propos des différents types de SCPI ?

SCPI

Les SCPI sont gérées par des professionnels. Ces professionnels collectent de l’épargne auprès des particuliers et achètent un parc immobilier. Ils trouvent ensuite des locataires qui assument l’entretien du patrimoine. Ceux-ci reversent à leurs clients une quote-part des loyers recueillis.

Cependant, vous devez savoir qu’il existe plusieurs familles de SCPI. En effet, elles sont reparties suivant deux grandes catégories. Les premières catégories sont celles de rendement et elles représentent plus de 90 % de la capitalisation totale.

Ces catégories investissent dans l’immobilier professionnel. Il s’agit des bureaux, des commerces, des entrepôts, des hôtels… Leur principal but est de se constituer un patrimoine rentable et diversifié.

Les deuxièmes catégories sont celles appelées des SCPI fiscales. Elles s’occupent des achats des logements neufs ou anciens restructurés. Celles-ci permettent à leur client de profiter du bénéfice fiscal d’un dispositif identique à celui d’un investissement en direct.

Ces deux catégories ne fonctionnent pas de la même manière puisque leurs objectifs ne sont pas les mêmes.

Les SCPI de rendement

Les SCPI sont réparties sur deux catégories. Vous avez la SCPI à capital fixe ou à la capitale variable. Si vous investissez dans ce type de placement sur le long terme, les locataires auront signé un bail commercial. Cela regroupe trois qualités majeures.

D’abord, ce type de bail est plus protecteur que les baux classiques pour le propriétaire. Deuxièmement, la sélection du locataire peut être plus efficiente. Pour finir, vous vous retrouvez avec un investissement immobilier disposant d’un très bon rapport locatif sans contraintes habituelles de l’immobilier locatif y compris les revenus locatifs associés.

Notez qu’il s’agit d’un lot des biens immobiliers résidentiels à fort potentiel de revalorisation pour les SCPI de plus-value.

Les SCPI fiscales

Une SCPI fiscale permet non seulement de défiscaliser, mais aussi d’épargner. Les actifs immobiliers dans ce cas vont dépendre de l’avantage fiscal qui est proposé à l’investisseur et du prix des parts.

Pour ce qui est de votre investissement, il est important de rappeler que la société civile de placement immobilier assure plusieurs missions. D’abord, elle permet d’acquérir des biens immobiliers et de rechercher des locataires. Elle établit l’état des lieux et s’acquitte des charges.

Celle-ci se charge aussi d’effectuer des travaux et de récupérer les loyers. En échange de la réalisation de toutes ces missions, vous devez vous acquitter des frais de gestion à l’occasion de la souscription de vos parts.

Vous connaissez désormais les principes de fonctionnement d’une SCPI. Les informations ci-dessus vont certainement vous aider à mieux faire votre choix. Dans le cas contraire, n’hésitez pas à parler de votre projet à un spécialiste en la matière.