Comment financer sa résidence principale ?

Comment financer sa résidence principale ?

Devenir propriétaire d’un logement est le rêve de toute personne qui a préparé son plan de vie. Posséder une résidence principale est la récompense d’une vie de sacrifice pour tout travailleur. À moins bien sûr d’être né avec une cuillère d’argent dans la bouche, cette opération demande la mobilisation d’énormes fonds que vous ne possédez pas toujours. Heureusement, il existe des options pour compléter vos finances et acquérir ainsi votre résidence principale, qu’il s’agisse d’une construction ou d’un achat. Nous vous en parlons dans la suite de cet article.

Les prêts immobiliers

Les capitaux externes dont vous aurez besoin proviendront essentiellement de prêts immobiliers. Il y en a qui sont proposés par l’Etat, d’autres par des établissements financiers. Ces prêts sont soumis à des conditions. Si vous achetez pour la première fois ou vous n’avez pas été propriétaire deux années auparavant, vous êtes éligible au prêt à l’accession sociale, au prêt conventionné. Ils permettent de financer partiellement ou totalement votre achat. A ces aides peuvent être associées des aides dites complémentaires comme le Prêt à Taux Zéro, le prêt action logement. Il existe également des organismes comme l’ANIL ou les ADILS qui proposent des financements. Si vous supportez votre achat par les fonds issus de la vente de résidence actuelle, vous pouvez obtenir un prêt à bon taux et dans le cas où vous n’avez pas encore vendu, vous pouvez bénéficier d’un prêt relais. Vous pouvez retrouver plus d’infos ici pour choisir l’option la plus adaptée.

A découvrir également : Achat immobilier neuf : comment le financer ?

Acheter dans l’ancien

Les goûts sont divers en termes de logement. Si vous avez un faible pour les maisons anciennes, vous pouvez également obtenir un prêt pour acheter votre résidence principale. L’avantage dans ce cas de figure est que les rénovations et les travaux d’aménagement sont inclus dans le financement. Sous certaines conditions incluant notamment votre apport personnel, vous pouvez bénéficier d’un prêt logement à partir de votre Plan Epargne Logement ou de votre Compte Epargne Logement.

Les aides gouvernementales à l’accession à la propriété

Le gouvernement français a mis en place plusieurs aides pour favoriser l’accession à la propriété. Les plus connues sont le Prêt à Taux Zéro (PTZ) et le Pass Foncier.

A découvrir également : Prêt immobilier 30 ans : quelle banque choisir ?

Ce prêt permet de financer une partie de l’achat d’une première résidence principale sans intérêts, ni frais de dossier. Il peut être complémentaire aux autres types de prêts immobiliers comme le Prêt Conventionné ou le Crédit Immobilier.

Pour bénéficier du PTZ, il faut respecter certaines conditions : il doit s’agir d’une première acquisition, la résidence doit être neuve ou assimilée à du neuf (vieille bâtisse réhabilitée), et les revenus des ménages doivent aussi répondre aux critères fixés par ce dispositif.

Cette aide est destinée aux personnes ayant un faible niveau de ressources voulant acheter un logement neuf mais qui ont des difficultés pour acheter un terrain en même temps que leur futur domicile. Le principe est simple : vous achetez votre bien immobilier avec une formule proposée par les constructeurs associatifs appelée « location-accession » dans laquelle vous êtes locataire pendant quelques années avant d’en prendre possession définitivement après avoir racheté progressivement sa valeur.

C’est ainsi que l’accédant devient propriétaire successivement du logement puis du foncier au bout d’un certain nombre d’années défini contractuellement avec la société immobilière concernée. Cette aide est réservée aux ménages modestes et ne peut être cumulée avec d’autres aides de l’État.

Certaines régions en France disposent aussi d’aides spécifiques pour l’achat d’une première résidence principale. Il est recommandé de se renseigner auprès des collectivités locales pour connaître les dispositifs mis en place dans votre département ou ville.

Les astuces pour économiser sur les frais de notaire et les travaux de rénovation

• Évitez les intermédiaires : acheter directement auprès du propriétaire vous permettra souvent d’économiser des frais d’agence. N’hésitez pas à faire jouer la concurrence entre différents vendeurs afin de trouver le meilleur prix.

• Prenez en compte les travaux à réaliser : même si l’appartement ou la maison est moins cher, il peut être nécessaire de prévoir des travaux pour rendre le logement habitable et cela peut vite représenter un coût important. Il faut bien réfléchir avant de se lancer dans un achat immobilier.

• Faites-le vous-même ! Si vous avez des compétences en bricolage, n’hésitez pas à effectuer certains travaux vous-même afin d’économiser sur les coûts. Cela implique toutefois une bonne dose de motivation et éventuellement du temps libre pour parvenir à vos fins.

Prenez votre temps. Acheter dans l’ancien demande davantage de réflexion que dans le neuf. Ne précipitez pas votre décision, prenez le temps de visiter plusieurs biens immobiliers avant de faire votre choix et négociez au maximum avec les propriétaires et/ou agences immobilières pour obtenir un prix avantageux.